Le Manoir

Kerulut sur un aire de flûte

120 années d’existence…

Un ancien manoir existait à l’arrière de l’actuelle ferme de Kerlut, qui en était la métairie. Son existence est signalée à la fin du XVe siècle. La construction présente à la veille de la Révolution, remonte au XVIIe siècle et appartient à Jean-Marie de Geslin, enseigne des vaisseaux du Roy, décédé en 1786 à Ergué-Gabéric dans un autre de ses manoirs. Il laisse ses biens à ses 5 filles et à son unique fils, né à Kerulut (c’était le nom de l’époque) en 1768. Le domaine de Kerlut fut vendu comme bien national en 1794.

En 1896, les nouveaux propriétaires, le comte Arthur Janvier de la Motte et son épouse Marie Chauvel, qui n’ont jamais habité l’ancien manoir, décident de construire une nouvelle demeure agréable à vivre, à la confluence des deux bras principaux du Ster. L’édifice s’inspire des châteaux de la Renaissance française avec ses grandes fenêtres à meneaux apportant de la lumière, sa tourelle d’angle, ses lucarnes et ses hautes cheminées et, à l’intérieur, de belles pièces à vivre ainsi qu’une chapelle. Les plans furent établis par Emile Ducrest de Villeneuve, ancien militaire puis préfet, habitant Porzmoro à Pont-l’Abbé. Achevé en 1898, le manoir fut habité par la famille Janvier de la Motte: Arthur, jusqu’à sa mort en 1912, puis son épouse décédée en 1931 et enfin leur fille Marthe, épouse Grattereau de Négraval, qui le vendit en 1938. Passé ensuite entre différentes mains, le domaine de Kerlut a été acheté en 1989 par la famille Furic. Il est actuellement le centre d’un complexe touristique important et propose des mariages, séminaires et autres évènements.